Validation des acquis de l’expérience (VAE)

Quelles démarches ?


Quel que soit le dispositif utilisé pour réaliser une démarche de Validation des acquis de l’expérience (plan de développement des compétences ou CPF), des étapes clés sont à respecter.


  • S’informer sur les certifications les plus adaptées au projet : (inscrites au Répertoire national des certifications professionnelles – RNCP) : diplôme d’État, titre à finalité professionnelle, certification « métier » ou « bloc(s) de compétences correspondant à une ou plusieurs parties de ces certifications, tout dépend des compétences que le salarié souhaite faire valider et des conditions exigées par l’organisme certificateur.
    Dans le cadre de l’entretien professionnel, vous pouvez aider le salarié à identifier les certifications correspondant à son parcours et ses expériences et l’informer des qualifications répondant aux besoins actuels et futurs de l’entreprise.

  • Déposer un dossier de recevabilité auprès de « l’organisme certificateur ». L’autorité administrative, l’établissement ou l’organisme chargé de la délivrance de la certification vérifie que les conditions d’accès à la VAE sont bien remplies par le candidat, en particulier qu’il justifie d'au moins 1 an d’expérience (continue ou non) en rapport direct avec la certification visée. L’organisme certificateur peut proposer au candidat à la VAE une aide gratuite à la constitution de son dossier de recevabilité :
  • Élaborer le dossier de VAE. Le candidat doit expliquer et justifier ses compétences et expériences afin de démontrer qu’elles correspondent aux savoirs et savoir-faire exigés pour la délivrance de la certification. Le salarié peut se faire accompagner pour élaborer son dossier de VAE (aide méthodologique à la description des activités exercées, à la formalisation…), préparer l’entretien avec le jury de validation et, le cas échéant, la mise en situation professionnelle prévue. Cet accompagnement, adapté aux besoins du candidat, peut être réalisé par l’organisme certificateur ou par un prestataire indépendant (organisme de formation ou d’orientation). Dans le cadre d’un projet collectif de VAE, un accompagnement peut être proposé au sein de l’entreprise. Il peut être collectif ou mixte, c’est-à-dire comprendre également des actions d’appui individuel, en fonction des certifications visées et/ou des besoins des candidats concernés.

  • Présenter le dossier au jury de validation. Le jury de validation examine si les conditions d’obtention du diplôme sont réunies. Si le référentiel de la certification le prévoit, une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée peut compléter l’étude du dossier et l’entretien avec le jury. Le jury peut délivrer tout ou partie (« bloc(s) de compétences) de la certification visée. En cas de validation partielle, le jury identifie les aptitudes, connaissances et compétences nécessaires à l’obtention de l’intégralité de la certification. Le candidat peut acquérir les connaissances et savoir-faire manquants, via une formation ou une durée d’expérience complémentaire. L’organisme chargé de l’accompagnement du candidat peut aider celui-ci à rechercher une formation complémentaire et étudier avec lui les possibilités de financement de celle-ci. Les opérateurs du Conseil en évolution professionnelle (CEP), peuvent aussi guider le salarié dans ses démarches.

 

À noter

Les parties de certification ou « blocs de compétences » obtenus dans le cadre de la VAE sont acquis définitivement.


Si une formation complémentaire s’avère nécessaire (acquisition de connaissances et compétences manquantes, formation obligatoire prévue par le référentiel de certification…), plusieurs dispositifs peuvent être mobilisés pour réaliser celle-ci, en particulier :


Nous vous invitons à transmettre à OPCA 3+, avant le début d
e l'action de VAE, le Formulaire de demande de prise en charge (DPC) unique.

 

 

Pour aller + loin

Plus d’informations sur la VAE ? Rendez-vous sur le portail www.vae.gouv.fr

Newsletter 14

DE PROXIMITÉ

Une question ?
Un projet ?...
Contactez votre
Antenne territoriale.